Vous êtes ici : Accueil FRActualitésArchives

  • Recherche,

Journée d'étude: "L'entretien de recherche : approches critiques et interdisciplinaires"

Publié le 20 mai 2015

Séance organisée par Benjamin Ferron, maître de conférences en sciences de l'information et de la communication, Émilie Née, maître de conférence en sciences du langage et Caroline Ollivier-Yaniv, professeure en sciences de l’information et de la communication, tous trois membres du CEDITEC.

Date(s)

le 29 mai 2015

De 8h30 à 18h
Lieu(x)
Université Paris-Est Créteil
Mail des Mèches
Bâtiment des sciences économiques
Salle Keynes (2ème étage)
61, avenue du Général de Gaulle
94000 Créteil
Métro: Créteil Université (ligne 8)

Plan d'accès
Présentation
Cette journée d'étude entend proposer un cadre de réflexion critique et interdisciplinaire sur les usages de l'entretien de recherche en sciences humaines et sociales. Cette réflexion part du constat que la méthode de l'enquête par entretiens, aujourd’hui généralisée dans de nombreux secteurs de la recherche en sciences sociales au point de constituer un point de passage obligé pour de nombreux jeunes chercheurs (Beaud, Weber, 2003, Mayer, 1995), est plus souvent pensée comme un instrument au service de la connaissance du monde social (Grawitz, 1990) que comme un fait de langage dont la matérialité discursive serait digne d’intérêt en elle-même. En d'autres termes, l’entretien est fréquemment réduit au statut d'outil de connaissance indirecte de l'objet d'étude plutôt que comme un objet de connaissance en lui-même (Glady, 2008).
En tant que discours oral ou écrit - après un travail de retranscription (Alber, 2010) - l'entretien ouvre en effet à la connaissance directe de discours que des acteurs sociaux peuvent tenir sur eux-mêmes ou sur les autres - aussi artificielle la relation d'entretien puisse-t-elle être (Bourdieu, 1993). Or si les chercheurs qui mobilisent le plus cette méthode d’enquête, comme les sociologues, les anthropologues ou les politistes pour qui elle constitue une méthode aussi légitime que routinière, mobilisent peu l'analyse de discours, ses méthodes, concepts et la conception du langage qu’elle propose sur les matériaux recueillis en entretien - alors que ces derniers se voient réduits au moment de l'analyse des transcripts à des textes abstraits de leur contexte d'énonciation -, les analystes du discours quant à eux peuvent se sentir illégitimes à l'égard de l'entretien comme résultat d’enquête.
Partant de ce constat d'un manque de dialogue interdisciplinaire, qui non seulement fait obstacle à l'exploitation scientifique des entretiens de recherche ainsi qu’à l’évolution des méthodes d’enquête mais est souvent entretenu par les hiérarchies implicites qui structurent les relations (ou les non- relations) entre disciplines et courants de pensée au sein des disciplines, cette journée d'étude propose d'ouvrir une discussion sur la théorie et la pratique de l'entretien de recherche.

Intervenant/es
Caroline Ollivier-Yaniv, UPEC, CEDITEC
Benjamin Ferron, UPEC, CEDITEC
Sandra Nossik, Université de Franche- Comté, ELLIADD
Alex Albert, Université de Tours, UMR CITERES
Claire Oger, UPEC, CEDITEC
Marie Veniard, Paris V-Descartes, EDA
Bernard Pechberty, Paris V-Descartes, EDA
Marc Glady, Paris-Dauphine, IRISSO

> Programme complet