Accès direct au contenu

UPEC

Centre d'étude des discours, images, textes, écrits, communications

logo_pdf

Céditec > Actualités > Séminaires & colloques


Séminaire "Littéracies universitaires : sujet-écrivant et processus d’écriture"

  • Version pdf
  • Imprimer la page
  • Envoyer à un ami
  • Partager

Recherche

Séminaire, Actualités scientifiques

Le 19 mai 2017
14h-16h45

Séminaire organisé par Didier Colin, maître de conférences en sciences du langage (Céditec, Espé).

Seminaire-Ceditec.jpg
♦ Présentation
Cette séance de séminaire se situe dans un ensemble de travaux et de projets conduits au Céditec dans le champ de l’éducation, et qui ont été réunis sous l’intitulé Littératies, questions éducatives et institutions. Les recherches qui seront présentées s’inscrivent dans un programme d’observation et d’analyse du processus d’écriture-réécriture en cours d’apprentissage, dans des situations allant de l’école primaire à l’université, dans le cadre général d’une investigation sur le développement des littératies.

Les trois exposés s’intéresseront plus particulièrement aux littéracies universitaires.


1.
Rapports à l’écrit d’étudiants en SHS : analyse et interprétation des évolutions dans les deux premiers cycles universitaires
Isabelle Delcambre (Théodile-CIREL, Université de Lille)
Cette présentation exploitera quelques-uns des résultats issus d’une recherche ANR sur les écrits pratiqués à l’université, dans cinq cursus disciplinaires en Sciences humaines et aux cinq niveaux des deux premiers cycles (Licence, Master).
Cette recherche permet de décrire, via l’analyse de réponses à un questionnaire, les rapports à l’écrit et à l’écriture des étudiants, et met en évidence certaines variations et évolutions tout au long du cursus. Il est possible de mettre en évidence des phénomènes de continuité ou de rupture dans leurs discours, notamment au moment du passage en master. Ces résultats permettent ainsi d’interroger les incidences des contextes (disciplines ou années d’études) sur les déclarations des étudiants, et donc sur leurs rapports à l’écrit.

2. L’auctorisation d’étudiants de lettres dans l’écriture d’un mémoire de master enseignement
Catherine Dolignier (CIRCEFT, UPEC-Paris 8) et Didier Colin (Céditec, UPEC)
Dans le cadre de cette communication, nous nous intéressons à la manière dont les étudiants de lettres, inscrits en master d'enseignement du second degré, négocient leur entrée dans l’écriture de recherche. Pour ce faire, nous nous appuierons sur les travaux de didactique qui montrent que les représentations peuvent être, selon les cas, des obstacles ou des leviers d’apprentissage pour interroger les conceptions que les étudiants ont de l’auteur ainsi que la potentialité de ces conceptions pour faciliter leur devenir-auteur. Nous chercherons ensuite, dans le premier écrit de quatre étudiants, les signes d’émergence de l’auteur, émergence que nous appelons auctorisation.
Nous verrons ainsi si l’hypothèse selon laquelle les étudiants de lettres pourraient gérer plus aisément les ruptures propres à l’écriture scientifique demandée dans le mémoire de master se vérifie dans l’analyse, tant de leurs déclarations que de leurs écrits. Cette analyse permettra, d’une part, de caractériser l’écriture scientifique débutante et nourrira, d’autre part, la réflexion sur la didactisation du genre du mémoire dans le cadre des littéracies universitaires.

3. Développer la compétence scripturale en contexte universitaire
Jacqueline Lafont-Terranova (LLL, université d’Orléans), Maurice Niwese (Lab-E3D, université de Bordeaux) et Didier Colin (Céditec, UPEC)
Notre communication vise à montrer la possibilité de faire entrer des étudiants, mais aussi des formateurs en formation, dans une littéracie experte (réflexive, distanciée et à visée épistémique), via des notions élaborées en didactique du français, comme celles de compétence scripturale, de sujet-écrivant ou de rapport à l’écriture. Il sera ainsi mis en lumière le fait que ces notions peuvent être opératoires tant pour la conception et la mise en œuvre des dispositifs d’acculturation à l’écriture que pour l’évaluation des effets de ces derniers sur l’évolution du rapport à l’écriture des scripteurs et sur le développement des savoirs et des savoir-faire attendus.
Concrètement, après avoir rappelé les sources scientifiques qui sous-tendent les dispositifs expérimentés, nous présenterons, au cours de cette intervention, trois expérimentations d’enseignement-apprentissage de l’écriture en contexte universitaire (en Master de sciences du langage, en IUT et en formation de formateurs). A la lumière de nos travaux antérieurs, nous reviendrons enfin sur quelques résultats obtenus après l’analyse des déclarations et des productions écrites des bénéficiaires de ces dispositifs. Nous terminerons notre exposé sur des ouvertures (en cours ou en perspective) sur les plans de la formation et de la recherche.

♦ Organisation
Didier Colin, maître de conférences en sciences du langage (Céditec, Espé)

Lieu(x)

Université Paris-Est Créteil
Mail des Mèches
Bâtiment des sciences économiques
Salle Keynes (2ème étage)
61, avenue du Général de Gaulle
94000 Créteil
Métro : Créteil Université (ligne 8)
> plan d'accès

mise à jour le 15 mai 2017

Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC) Université Paris-Est

Université Paris-Est Créteil Val de Marne

Faculté de lettres, langues et sciences humaines
Centre d'étude des discours, images, textes, écrits, communications (EA 3119)
61, avenue du Général de Gaulle
94010 Créteil
recherche-llsh@u-pec.fr