Vous êtes ici : Accueil FRActualitésSéminaires & colloques

  • Culture scientifique et humanités,
  • Recherche,

Seminar " The resistance which doesn't dare declare itself " | A lecture by James C. Scott

Publié le 19 avril 2018

Séminaire organisé par le Céditec (EA 3119) et l'axe de recherche : « transformations, inégalités, résistances » de l'UPEC dans la perspective du colloque international " Donner la parole aux sans voix " (21 et 22 juin 2018)

Date(s)
Le 22 mai 2018
Lieu(x)
Université Paris-Est Créteil
Campus Centre
Rue Poète et Sellier - 94000 Créteil
Métro ligne 8
: Créteil Université
Salle : Amphithéâtre de la Maison de l’Innovation et de
l’Entrepreneuriat Étudiant

presentation

Lecture by Pr. James C. Scott (Yale University, USA)

The research axis : " Transformations, Inequalities, Resistances "
Axe de recherche : « transformations, inégalités, résistances »

In view of the International symposium " Giving Voice to the Voiceless Actor, strategies and discourse " (June 21 – 22, 2018)
Dans la perspective du colloque international " Donner la parole aux sans voix " (21 et 22 juin 2018)
More information

Revenant à ses ouvrages Weapons of the Weak (1985) et La domination et les arts de la résistance (1990), le professeur James C. Scott proposera dans ce séminaire (en anglais) une analyse des formes historiques les plus communes de résistance paysanne visant à échapper aux pires dangers de la confrontation directe : le braconnage, la désertion, le squat et la « résistance déguisée en loyauté ».

Il soulèvera la question de savoir comment un ethnographe peut pénétrer les murs épais du camouflage pour discerner les valeurs et le discours des groupes subalternes. La discussion sera animée par Benjamin Ferron (UPEC / Céditec) et Guillaume Marche (UPEC / Imager).

James C. Scott est professeur de science politique et d'anthropologie et directeur du programme d'études agraires de l’Université de Yale (Etats-Unis). Ses recherches portent sur l'économie politique, les sociétés agraires comparées, les théories de l'hégémonie et de la résistance, la politique paysanne, la révolution, l'Asie du Sud-Est, les théories des rapports de classe et l'anarchisme.
Il enseigne actuellement les études agraires et la rébellion, la résistance et la répression. Ses publications incluent Weapons of the weak. Everyday forms of peasant resistance (1985) ; La Domination et les arts de la résistance. Fragments d’un discours subalterne (éd. Amsterdam, 2009) ; Seeing Like a State: How Certain Schemes to Improve the Human Condition Have Failed (Yale Press, 1997), Petit éloge de l'anarchisme (Princeton University Press, 2012 ; Lux éditeur, 2013), Zomia ou l'art de ne pas être gouverné (Seuil, 2013). En 2018, il est professeur invité à SciencesPo Toulouse.

Organisation

Benjamin Ferron, Maître de conférences en sciences de l'information et de la communication et membre du CEDITEC à l'UPEC