Vous êtes ici : Accueil FRPublications

Recrutement-engagement dans des essais cliniques

Publié le 31 août 2018

Sous la direction de Caroline Ollivier-Yaniv, professeure en sciences de l’information et de la communication et membre du CEDITEC, laboratoire de la faculté LLSH à l'UPEC

Date(s)

le 3 avril 2018

Présentation

Cet ouvrage collectif met à l’épreuve des sciences humaines et sociales un moment décisif des recherches relatives au VIH-sida : celui où des individus en bonne santé, séronégatifs, acceptent de participer à un essai clinique en prévention. Le contexte du recrutement pour de tels essais est sujet à transformation depuis quelques décennies : la normalisation de l’épidémie - qui fait suite à son exceptionnalisme -, le déplacement des mobilisations communautaires sur d’autres causes, les transformations de la maladie d’un point de vue thérapeutique (médicalisation des traitements et d’une partie de la prévention), l’absence de rémunération pour la participation aux essais, l’absence de bénéfices directs sur la santé des participants, mais encore les craintes des personnes, ou de leur entourage, à l’idée de transformer un corps sain en un corps expérimentais.

Les recherches sur la prévention du VIH apparaissent donc dépendantes de l'assentiment d’acteurs sociaux qui constituent en quelque sorte une ressource rare, leurs motifs de participation à une telle expérience, au sens d’une mise à l’épreuve personnelle au moins autant que scientifique, étant a priori restreints.

Qu’est-ce qui rend possibles les recrutements d’individus sains pour des essais en prévention du VIH ? Quelles sont les logiques sociales et les médiations qui participent à la fabrication de l’entente entre un acteur social et un investigateur ? Telles sont les questions auxquelles répondent les auteurs réunis dans cet ouvrage, dans une perpective pluridisciplinaire et diachronique.

 

à propos de l'auteur

  • Caroline Ollivier-Yaniv, est professeure en sciences de l’information et de la communication, membre de l'Institut Universitaire de France (IUF) et co-directrice du CEDITEC.
  • Mathilde Couderc, est docteure en anthropologie de la santé et membre du CEDITEC.

Références de l'ouvrage

ANRS – Collection Sciences sociales et sida
Copyright Anrs – Paris – mars 2018
ISBN : 978-2-910143-29-9
ISSN : 1262-4837
Edition : 2018