Projets de recherche

Voici les principaux contrats qui mobilisent actuellement des membres du Ceditec.
L’équipe est porteur ou partenaire de ces différents projets, ils apportent des ressources complémentaires au laboratoire.


Projets en cours

Projet ANR AMULEX

Présentation du projet 

Amulex (Analyse multiplateforme de l’expression politique en ligne) est un projet financé par l’Agence nationale de la recherche sur 36 mois à partir de janvier 2024. Il mobilise plusieurs membres du CEDITEC (Alexandre Borrell, Aude Seurrat, Agathe Cormier) ainsi que des collègues du laboratoire Paragraphe de l’Université Paris 8 et de l’Institut des Systèmes Complexes-Paris Ile-de-France.

Il a pour objet d’analyser les formes argumentatives de l’expression politique numérique en combinant méthodes quantitatives et qualitatives, sans les détacher du contexte sociopolitique dans lequel évoluent les individus, en ligne et hors ligne, et en prenant en considération l’architecture des plateformes. Il s’agira ainsi de saisir la critique du politique dans les commentaires produits dans divers espaces numériques (Twitter, Youtube, Instagram, Twitch) et suscités par des interviews de candidat.es durant la campagne présidentielle française de 2022, tout en resituant l’expression numérique des internautes dans l’ensemble de leurs trajectoires et pratiques politiques et sociales.

Télécharger le résumé du projet en français

Télécharger le résumé du projet en anglais


Responsable

ArchivU: comptes rendus et rapports scientifiques en diachronie

Le projet ArchivU vise à décrire les évolutions de deux genres de discours produits par l’université, les comptes rendus de conseils d’administration (conseils d’universités) et les rapports des unités de recherche, et de corréler ces évolutions aux transformations qui affectent l’université appréhendée comme lieu de formation et de recherche. Les analyses reposent sur la constitution d’un double corpus de comptes rendus et de rapports de 1970 à 2018 provenant de différentes universités, à commencer par Paris Nanterre et UPEC.

Le corpus de comptes rendus sera à terme balisé en xml. Ce projet interdisciplinaire est co-porté par J. Revel (Sophiapol, Université Paris Nanterre), C. Mellet (Modyco, Université Paris Nanterre) et F. Sitri (Ceditec, UPEC). Amorcé en 2019, le projet bénéficie pour la période 2022-2024 du soutien du labex Les passés dans le présent (Investissements d’avenir, réf. ANR-11-LABX-0026-01). Les autres membres du Ceditec impliqués sont A. Cormier et E. Née. Par ses objectifs (analyse de discours institutionnels aussi bien que professionnels) et ses méthodes (méthodes textométriques, analyses énonciatives, interdiscursives, textuelles, sémio graphiques) et la portée de la réflexion théorique qu’il engage sur les concepts de genres de discours et de formation discursive, ce projet entre dans plusieurs des axes thématiques du Ceditec.

« Textes, formats, supports et pratiques numériques : interactions, transformations et continuités » [2020-2024]

Les supports d’écriture issus des technologies numériques imposent leurs propres contraintes et réorganisent les discours (i.e. les productions linguistiques échangées sur les réseaux sociaux). Cette influence relève de l’interaction entre les différents supports numériques disponibles et les pratiques langagières qui se réalisent par leur biais, comme on peut le constater dans la production de nouveaux formats de communication (i.e. tweet, post, etc.).

Les questions soulevées par l’interaction entre supports, formats et pratiques linguistiques spécifiquement numériques figurent de manière transversale dans les recherches actuelles de plusieurs membres du Céditec, notamment au sein de l’axe 1 « L’étude des discours et des textes : concepts, objets et méthodes ». Ce domaine de recherche en appelle à une démarche pluridisciplinaire, car la question des genres textuels se situent au carrefour de plusieurs approches : linguistique, sémiotique, communicative. Considérer l’impact des technologies numériques sur les textes écrits permet d’interroger les transformations et les continuités entre média traditionnels et numériques, en mobilisant le concept de « littéracie », requalifié en « littératie numérique », et qui concerne à la fois l’ensemble des pratiques de lecture et écriture dans un environnement numérique et l’ensemble des compétences techniques requises par ces mêmes pratiques. Ce projet de recherche collectif vise à démêler ces différents aspects, en faisant progresser les recherches sur les écritures numériques.

« Rédaction web »

Sous-projet collectif porté par R. De Angelis et E. Née

Ce projet naît dans un contexte pédagogique spécifique, propre à plusieurs formations de l’UFR LLSH de l’UPEC (L3 Rédaction professionnelle et communication multimédia, Master Métiers de la rédaction-traduction). En effet, dans ces formations, nous enseignons notamment l’écrit auprès d’étudiants qui s’orientent majoritairement vers les métiers du numérique. Les stages effectués par ces derniers nous ont donné accès à un secteur d’activité encore peu étudié par les SHS, la « rédaction web ». Ce sont les écrits produits au sein de ce secteur et leurs conditions socio-économiques de production que nous souhaitons étudier dans ce projet.

Médecine narrative

Participation du Céditec au projet Projet pilote de Médecine Narrative au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

Responsable : Pr Jean-Marc Baleyte, pédopsychiatre, CHIC, UPEC
Céditec : Laurence Caymaex, Dominique Ducard, Jean- Marc Baleyte (membre associé)
LIS, UPEC : Roberto Poma, PR en Philosophie, Christian Delorenzo, Docteur en Lettres

Le projet comporte plusieurs volets :
1) développer l’enseignement existant depuis plusieurs années au sein de la faculté de Santé de Créteil (UPEC)
2) la mise en place du projet-pilote « le CHIC hôpital de médecine narrative »
3) la recherche, en partenariat entre les Universités Paris Est Créteil, Paris 5 Descartes (François Goupy) et Columbia University (Rita Charon).

Projets terminés

Contrat ANR Analyse Pluridisciplinaire du Pétitionnement En Ligne - Pluridisciplinary Analysis of On Line Petitioning [2015-2018]

Le projet vise à faire de l’étude du e-pétitionnement l’occasion d’un questionnement à trois dimensions, qui correspondent chacune à une entrée disciplinaire: sociologique et politologique ; juridique ; et méthodologico-linguistique. Il s’agit tout à la fois de mieux connaître ce que les nouvelles technologies font à la participation politique, de faire avancer la réflexion sur l’encadrement et les potentialités juridiques de ces nouvelles pratiques et de contribuer au développement d’outils informatiques qui permettent de faire face à l’abondance de données informatisées.

Responsables scientifiques:
Jean-Gabriel Contamin (CERAPS/Université Lille 2-coordinateur scientifique)
Olivier Paye (CReSPO/Université Saint-Louis-Bruxelles-co-porteur)
Jean-Marc Leblanc (co-porteur)

Membres de l'équipe impliqués:
Jean-Marc Leblanc
Christine Barats
Marie Peres

en savoir plus